image

POURQUOI UTILISER LES AIGUILLES CIRCULAIRES ET COMMENT LES CHOISIR ?

Aiguilles à tricoter circulaires
LES OUTILS

Vous ne connaissez pas les aiguilles à tricoter circulaires et pensez que leur utilisation réclame une technique de pro. Et bien rassurez-vous, nous allons vous montrer dans cet article qu’il n’en est rien ! Munissez-vous de votre pelote de laine et de vos aiguilles et suivez le guide !

Pourquoi tricoter avec des aiguilles circulaires plutôt que des droites ?

Contrairement aux aiguilles à tricoter droites, les modèles circulaires permettent de confectionner des ouvrages plats ou en rond. Les aiguilles droites classiques se limitent au tricotage à plat ou en rond uniquement avec des parties assemblées et cousues entres-elles (chandail, pantoufles, etc.). Les aiguilles à tricoter circulaires présentent plusieurs avantages aussi bien techniques que pratiques. Elles offrent notamment un confort optimal car les mailles sont supportées par le câble et non par les aiguilles. Leurs pointes raccourcies signifient moins de fil de laine à porter, donc un ensemble plus léger et moins fatiguant pour les épaules et les poignets !

Astuce : pour un maximum de confort, n’hésitez pas à placer un coussin sous vos coudes !

Et l’ergonomie dans cette histoire ?

L’ergonomie est un autre atout majeur notamment grâce à une meilleure prise en main des aiguilles. Mieux, elles sont idéales à manier dans les transports en commun, puisque leur encombrement est limité.
Durant vos ateliers tricots, obtenez également plus de flexibilité en tricotant en volume. En montant un grand nombre de mailles, il est plus facile de créer des grands plaids et autres châles. L’idée est de concevoir une pièce en une seule fois. Cette technique facilite l’essayage et réduit la partie assemblage de l’ouvrage en supprimant les délicats passages à l’emmanchure ou à la tête de manche. Oser le tricot sans couture, c’est l’adopter !

Notez par ailleurs que la souplesse du câble permet d’évaluer l’avancement du projet au fur et à mesure. C’est parfait pour réaliser des retouches, l’allongement ou le raccourcissement des manches ou du corps, etc. Il s’avère généralement plus facile de modifier le patron en testant le vêtement sur soi qu’en prenant la mesure sur le tricot à plat.

Bon à savoir : Un câble trop court lors de l’essayage ? Pas de panique puisqu’il peut être rallongé à l’aide d’un connecteur afin de le relier à un autre câble !

Comment utiliser des aiguilles circulaires ?

Avis aux néophytes du tricot et de la broderie version DIY : apprendre à tricoter en rond est accessible à toutes et à tous ! Pour ce faire, une simple paire d’aiguilles circulaires et quelques marqueurs à laine suffisent. Pour rappel, le tricot en rond veut dire qu’on tricote en trois dimensions à l’image d’un snood ou de simples chaussettes.

Voici la présentation de la technique Magic Loop pour la confection d’un tube.

  1. Montez par exemple 30 mailles sur l’aiguilles circulaire en prenant soin de les déplacer au centre du câble, ce dernier étant ensuite plié en deux ;
  2. Repérez les deux mailles centrales et tirez le câble entre celles-ci au niveau du milieu du rang. Chaque aiguille possède alors un groupe de mailles séparées par le câble ;
  3. Glissez la première rangée de mailles à tricoter jusqu’à la pointe de l’aiguille (c’est-à-dire celle qui ne se situe pas du côté du fil à tricoter) ;
  4. Libérez l’aiguille servant à tricoter en tirant légèrement sur la câble, puis tricotez en étant attentif à conserver les deux groupes l’un contre l’autre et à serrer la première et la dernière maille de chaque groupe ;
  5. Tissez la première rangée de mailles en glissant ensuite le deuxième groupe vers la pointe de l’aiguille. Repositionnez les mailles tricotées sur le câble afin de libérer l’aiguille sans oublier de garder la boucle centrale au milieu des deux groupes de mailles ;
  6. Brodez le deuxième groupe de mailles, et enchaînez de la même manière jusqu’à obtenir un tube.

Quelques exemples de vidéos et autres tutoriels pour bien visualiser la technique Magic Loop :

 

Comment sélectionner ses aiguilles circulaires ?

Dans vos rayons mercerie, les plus grandes marques de tricot (Katia, Distrifil, Prym, Cheval Blanc, Lang Yarns, Rico Design, Pingouin, Gründl, Knitpro, Adriagfil), disposent de deux catégories d’aiguilles circulaires. Les plus répandues sont les aiguilles fixes dont les modèles varient selon la taille et la longueur. Les aiguilles interchangeables sont dotées de pointes d’aiguilles et de câbles séparés. C’est en les vissant qu’on obtient les aiguilles circulaires.

Ces dernières offrent certains avantages comme une variété de grandeur, un aspect pratique en ce qui concerne le rangement ou le transport. De plus, en optant pour les aiguilles interchangeables, il devient inutile d’acheter toutes les tailles d’aiguilles séparément. Même si elles sont moins chères, les aiguilles fixes possèdent un câble dont la longueur fixe ne peut être modulée.

Bon à savoir : si votre boite à couture est encore vide, privilégiez des aiguilles circulaires les plus longues (80 à 100 cm).

Et les matériaux ?

Autre paramètre à prendre en compte : les matériaux. Les aiguilles en bois ont tendance à accrocher la laine, l’empêchant de glisser. C’est parfait pour les tricoteuses travaillant des mailles lâches, donc non serrées. La finition bois est par ailleurs très esthétique et très chaleureuse. Pour un tricot précis, les bouts sont plutôt pointus rendant par contre les pointes fragiles sur des petits diamètres. Les aiguilles circulaires en bambou ont des avantages similaires mais sont plus légères que le bois. En revanche, cette légèreté les rend moins solides et moins durables. Ce matériau écologique a tendance à crocher sur les petits diamètres.

Les modèles en plastique ou en acrylique sont compactes et légères, brillant par leur élégance. Cette matière accroche la laine ce qui s’avère intéressant si vous utilisez du coton, de la soie, de l’alpaga ou des petits fils de dentelle. Attention toutefois, le plastique peut sécher et casser avec le temps.

La version en métal (nickel, cuivre, aluminium, etc.) propose une glisse très appréciable quand il s’agit de créer des vêtements et autres objets décoratifs à partir de laine mohair ou de laine sèche. Vous pouvez en apprendre plus sur les différents types de laine grâce à l’un de nos articles. Les aiguilles en métal sont parfaites pour les mailles serrées. Bien que moins esthétiques, elles sont légères et surtout très solides.

Et si vous hésitez, misez sur un kit d’aiguilles interchangeables !

Pensez aussi à consulter notre article sur comment faire votre choix pour vos aiguilles à tricoter.

Ultime rappel : ne prenez pas vos aiguilles à tricoter en avion sous peine de devoir les laisser à la douane. Avant de partir, consultez votre compagnie aérienne !

You might also like