image

Apprendre à tricoter : pourquoi et comment tricoter un échantillon ?

echantillon tricot
TECHNIQUES ET ASTUCES

Vous débutez le tricot et vous vous interrogez sur l’utilité de tricoter un échantillon. Vous aimeriez surtout vous lancer dans le tricotage du pull pour homme à offrir ou de la layette bébé pour votre nouveau né. Perte de temps, perte d’énergie : nombreuses sont les tricoteuses qui zappent cette étape. Or, en tricotant un échantillon, vous gagnerez au contraire du temps par la suite.

 

Tricoter un échantillon : à quoi ça sert ?

échantillon de tricotApprendre à tricoter en DIY (fait main), c’est aussi prendre le temps nécessaire pour comprendre ce qu’est un échantillon et surtout savoir comment procéder pour en broder un. En réalité, pour certains tricots tels que les écharpes ou les plaids, l’échantillon est inutile. Pas pour tout le reste !

C’est le moment chère tricoteuse de vous révéler à quoi sert un échantillon : à calculer les bonnes dimensions souhaitées par rapport au patron de tricot. Le risque ? De tricoter un gilet trop grand ou de crocheter un bonnet trop petit ! Pour éviter cette cruelle déception, il faut réaliser un échantillon.

Plusieurs paramètres influent sur les dimensions du vêtement tricoté : la taille des aiguilles à tricoter, l’épaisseur du fil de pelote de laine et la tension du fil de laine (serré ou lâche). Heureusement, les marques de mercerie vous disent tout via les informations indiquées sur l’étiquette de vos pelotes de laine ou de vos patrons. Grâce à l’échantillon, vous pourrez tricoter le nombre de rangs et de mailles approprié, et sélectionner la bonne taille de l’aiguille de tricot. Enfin, tricoter un échantillon permet de savoir si la nature des laines (alpaga, mérinos, mohair) et leurs coloris conviennent. Finalement, c’est un aperçu du résultat final qui offre la possibilité de faire des tests sans avoir à détricoter !

 

Comment tricoter un échantillon ? Une étape indispensable pour apprendre à (bien) tricoter

Pour faire un échantillon, il suffit de lire la fiche explicative du modèle de tricot. Suivez notamment les consignes pour choisir le diamètre de votre aiguille et le nombre de rangs à opérer. Prête ? C’est parti ! L’idée est de monter les mailles pour concevoir un petit carré de 15 cm de côté, en tricotant un nombre plus élevé en dimension que celui précisé sur le patron.
Bon à savoir : pour les points fantaisie, il est primordial de prendre en considération le nombre de rangs et de mailles requis en ayant en tête l’objectif d’avoir des motifs complets !

Avant de mesurer et de comptabiliser les mailles, ciblez le centre du petit échantillon que vous circonscrirez par le biais de petites épingles pour créer un carré de 10 cm. En relevant les mesures au milieu de l’échantillon, vous obtiendrez plus de précisions car les mailles y sont plus régulières. Une autre astuce consiste à entourer l’échantillon de point mousse pour les bordures. Ainsi, l’échantillon ne roulotte pas, facilitant les mesures.

 

Pourquoi bloquer son échantillon ?

Le blocage va de paire avec la question du lavage et des possibles rétrécissements ou agrandissements de votre tricot. Là encore, l’échantillon joue son rôle. Afin d’éviter les déformations au lavage ou en le portant après quelques temps, il faut le bloquer. Par exemple, le risque est réel qu’une grosse veste en coton ou un chandail en viscose de bambou, confectionnés à partir d’un fil à tricoter de laine trop élastique ou mou, s’agrandissent sous son propre poids.
L’astuce consiste à anticiper la déformation en stimulant l’effet de pesanteur. Comment ? En suspendant l’échantillon et en le laissant sécher. Une fois détendu, prenez les mesures même si l’ouvrage donnera l’impression au départ d’être court. En réalité, il recouvrera la longueur attendue une fois le tricot porté.

 

Comment mesurer ses échantillons ?

Posez votre échantillon à plat en fixant les bords qui s’enroulent avec des épingles. Utilisez une règle graduée, le mètre ruban pouvant se déformer avec le temps. Mesurez en positionnant la règle parallèlement à une bordure et comptez les mailles pour avoir un rang. Idem avec les rangs pour avoir un carré de 10 cm de côté.
Que faire si mon échantillon n’est pas bon ? Trois issues possibles :

Bon à savoir : évidement, on tricote sans modifier sa technique ou ses points de tricot entretemps (point mousse, point texturé, point de riz, torsades, jacquard, etc.).  Si celui-ci ne correspond pas au point principal de l’ouvrage, le patron vous donnera la bonne information (à défaut c’est le point jersey endroit). Pour commencer, passez aussi voir notre article sur le point mousse.

You might also like